Home Info Articles REUNION ANNUELLE DU G7++, CE QU’EN DISENT LES ACTEURS
REUNION ANNUELLE DU G7++, CE QU’EN DISENT LES ACTEURS
0

REUNION ANNUELLE DU G7++, CE QU’EN DISENT LES ACTEURS

17
0

Au cours de la réunion du Groupe des Amis du Golfe de Guinée, G7++, qui s’est tenu à Abidjan du 06 au 07 Décembre 2018, nous avons recueillis les avis de participants. Ci-dessous, les réactions de quelques-uns d’entre eux.

Capitaine en retraite Aliou Diop, Sénégal : LE PLUS IMPORTANT,  C’EST L’ASPECT OPERATIONNEL.

Pour moi le point le plus important c’est l’aspect opérationnel. On parle de sécurité maritime, on a beaucoup insisté sur l’aspect juridique. C’est la fin. Mais il ne faudrait pas qu’on oubli le départ. Il faudrait être équipé d’outils navals pour faire face à la menace en mer. Il faudrait un cadre de réflexions avec les différents Etats pour trouver un financement innovant.

Lieutenant-Colonel N’Da, Côte d’Ivoire  (Point focal de la Douane) : CE SEMINAIRE NOUS PERMET DE CONNAITRE TOUTE LA JURIDICTION EN RAPPORT AVEC LA LUTTE CONTRE LA FRAUDE MARITIME

En tant que douane,  nous sommes chargés de la surveillance, de la répression, de la fraude sur tout le plan d’eau au niveau de la Côte d’Ivoire. Il est donc très important pour nous de participer aujourd’hui au G7++, dans la mesure où cela nous permet de connaitre toute la juridiction en rapport avec cette lutte et éventuellement des moyens mis à notre disposition par le gouvernement pour une meilleure efficacité.

Eric Deblautin, Côte d’Ivoire  (conseiller du directeur du CRESMAO) : LA SECURITE MARITIME NOUS EMMENERA VERS UNE ECONOMIE BLEUE, GENERATRICE D’EMPLOIS

Cette année c’est vraiment particulière.  Un pays africain, la Côte d’Ivoire, assure  la coprésidence de l’évènement. Cela prouve qu’il y’a une véritable appropriation et les pays du Golfe de Guinée sont aujourd’hui conscients qu’ils peuvent en être acteur. Pour être efficace dans la gestion de l’architecture de Yaoundé, et lutter effacement contre le problème, il faudrait échanger les informations pour pouvoir agir.  Il ne faudrait pas se limiter à la théorie. Il faudrait des actions pratiques. La sécurité maritime nous emmènera vers une économie bleue, génératrice d’emplois. C’est donc une bonne initiative pour la Côte d’Ivoire de prendre les choses à bras le corps. Je suis très satisfait de ce séminaire.

Lieutenant-Colonel Kouadio Aké Josée-Nicole, Côte d’Ivoire : LES FEMMES DOIVENT ACCEDER AUX EMPLOIS DU MARITIME

Il faut permettre aux femmes d’accéder à un emploi au niveau du maritime. Ce sont des métiers qui sont extrêmement difficiles déjà par la condition des femmes. Il n’est pas toujours évident pour une femme d’être en tenue, d’être une femme marin, commandant d’un navire, de laisser sa famille pendant des mois pour aller un milieu confiné avec beaucoup d’hommes, sans qu’il y ait forcement les dispositions qu’il faut. Mais les femmes aujourd’hui sont appelées à aller au-delà de toutes ces barrières et à se donner les moyens d’être parfaites dans ce genre de métier.

Propos retranscris par Dorcas LOBA

(17)

LAISSE TON COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plaît, attendez...

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES INFOS DU MOMENT

Voulez-vous être informé lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et votre nom ci-dessous pour être le premier à le savoir.